Partage de textes

Alexandre Jollien

"De l'humilité dans le petit traité de l'abandon"

"L'image qui me vient à l'esprit lorsque j'évoque la vertu lumineuse, "éclairante" d'humilité est celle du miroir . Le zen parle du miroir vide. En effet, le miroir reflète la réalité sans la déformer, sans s'en accaparer, ni rien rejeter. On peut mettre une ordure devant le miroir, il reste propre. On peut mettre un diamant,une beauté fatale, il n'est pas troublé par ce qu'il contemple.Pour moi, l'humilité c'est d'abord refléter et se connaître adéquatement.

Si l'on suit st Thomas d'Aquin et ste Thérèse d'Avila, se dessine l'image d'une humilité qui consiste tout simplement à voir ce qui est, à être dans le vrai. Voilà un exercice spirituel qui nous empêche de nous replier sur nous même quand l'humilité nous invite à êtreavec tout ce qu'il y a dans le monde, dans notre chaos intérieur sans se replier sur notre beau nombril. l'humilité c'est avant tout être vrai.

Mais attention, être vrai ce n'est pas vider ses poubelles. Etre vrai ce n'est pas "chercher à être vrai". C'est simplement ne pas en rajouter. de même que le miroir ne rajoute rien à la réalité ne lui enlève rien non plus. L'humilité pourrait être un outil: ce diamant que l'on manie comme dans le "soutra du diamant" qui nous aide à être totalement ce que l'on est sans surjouer. Et à laisser l'autre tel qu'il est sans avoir la prétention de le changer.

Ce qui contrarie le plus l'humilité ce n'est pas la connaissance de ses qualités ou de ses talents comme dit l'évangile, mais c'est la prétention. quand je prétends maîtriser la vie ou vouloir changer l'autre, je m'éloigne de la terre. Il me plaît que le mot "humilité" contienne la racine "humus" ,la terre , qui nous rapproche aussi de l'humour. L'humour peut facilement -enfin quand il ne con,site pas à se moquer de l'autre- nous rapprocher de la terre, de ce que nous sommes vraiment. Un auteur anglais a dit "les commodités, les toilettes, c'est le lieu pour apprendre l'humilité".

L'humilité c'est juste être à sa place.Elle se conjugue également, comme pour Spinoza, avec un acquiescement total à soi.celui qui se dénigre va quémander à l'extérieur l'aquiescement, le bonhuer, la joie d'être. Tandis que l'humble parcequ'il colle à la réalité n'a pas besoin d'importer le bonheur. le suffisant et celui qui se dénigre sont loin de l'humilité. Le premier se coupe du monde en ne comptant que sur lui même. Le second se coupe de lui même en ne comptant que sur les autres.

Ce qui m'aide à m'approcher de l'humilité c'est la doctrine d'Epicure, qui disait en substance que quand un autre nous critique c'est un gain plus qu'une perte. j'aime l'idée que l'humilité c'est pas se formaliser des remarques des autres mais juste être en accord total avec la réalité du moment. Je ne suis pas ce que j'étais hier, je ne suis pas ce que je serai demain, je suis humblement ce que je suis ici et maintenant . etre humblement, là, signifie totalement, pleinement, joyeusement."


Joyeuses vacances à tous , belles rencontres , instants lumineux, une foule de jours propices au partage !