Partage de textes

Nous avons vu que le "Royaume" occupe dans l'Évangile la fonction d'une métaphore. Si, à la différence du symbole qui renvoie à une présence supposée "ailleurs" (l'imaginaire d'un arrière-monde invisible), la métaphore joue d'un "ailleurs" qu'elle suppose présent (l'avènement de la grâce qui change notre rapport à la vie), alors il faut dire que le "Royaume" est la métaphore par excellence. Il faut même penser que le "Royaume" est, en raison de son caractère inobjectivable et indéfinissable (comme toute métaphore), le seul "objet" de la foi qui ne la fait pas déchoir en croyance.
Le christianisme n'existe pas enore