Partage de textes

Gabriel Ringlet

La liturgie est d'abord un récit. Célébrer, c'est raconter. Ce qui suppose un lieu, des objets, des mots, des gestes, des mouvements, des musiques, des personnages, une intrigue... Célébrer ne fait pas la morale. Célébrer n'enseigne pas une doctrine. Célébrer ne défend pas des valeurs. Mais célébrer retourne un sol pour qu'un sillon se creuse chez celles et ceux à qui l'histoire est racontée. En faisant mémoire, célébrer rend présente une parole. [...]

 

Célébrer, ce n'est pas d'abord une affaire de "prêtrise", car pour moi célébrer dépasse la célébration liturgique. C'est presque une manière d'être au monde. Quand j'écris, je célèbre. Quand j'enseigne, je célèbre. Quand je réponds à un courrier, je célèbre. Et j'espère qu'en célébrant, je célèbre. Et qu'avec l'ici qui est , de très ténu ou de très vaste, d'heureux ou de malheureux, parfois de désespéré, je parviens à faire de l'au-delà. [...]

La Constitution de Vatican II sur la liturgie rappelle que la liturgie n'est pas seul fait du prêtre mais que tous les participants au "Corps du Christ" sont en quelque sorte célébrants. La fameuse "communauté sacerdotale" dont parle la première lettre de Pierre."