Partage de textes


UBUNTU
Un anthropologue avait caché des fruits dans un panier près d'un arbre et a dit à des enfants d’une tribu africaine qui l’entouraient, que le premier qui les trouverait gagnerait tous les fruits. Quand il donna le coup d'envoi, tous les enfants se sont donné la main et ont couru ensemble pour trouver le panier, puis ils se sont assis tous ensemble pour déguster les fruits. Lorsque l' anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient couru ainsi alors qu' un seul aurait pu gagner tous les fruits, ils répondirent "UBUNTU", expliquant «  Comment l' un de nous pourrait il être heureux si tous les autres sont tristes ? "

UBUNTU, en culture Xhosa, signifie: "Je suis parce que nous sommes" ... Le mot ubuntu est souvent lié au proverbe «  Umuntu ngumuntu ngabantu »  qui signifie approximativement « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes », ou d'une manière plus littérale : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

L’idée d’ubuntu est celle d'une incitation réciproque, d'un partage qui construit mutuellement les êtres.  Il faudrait plusieurs mots comme humanité, partage, inventer, construire, mettre ensemble, pour traduire le seul mot ubuntu. C’est un concept présent dans toutes les langues bantu. Il a été remis au goût du jour avec la fin de l’apartheid en Afrique du Sud.

En 1999, un autre prix Nobel de la paix, l’archevêque Desmond Tutu a rappelé dans un livre « Pas d’avenir sans le pardon »,  ceci : « Une personne empreinte d’Ubuntu est une personne ouverte et disponible pour les autres. Cette personne ne se sent pas menacée par le fait que d’autres sont meilleures ou plus capables qu’elle. Sur la base d’une bonne confiance en soi qui provient du fait que cette personne sait qu’il ou elle appartient à un ensemble plus vaste et est diminuée lorsque d’autres sont humiliés ou diminués, alors que d’autres sont torturés ou opprimés ».

En 2008, le même Desmond Tutu a reprécisé sa pensée en s’appuyant sur un dicton local : « L’Ubuntu est l’essence de l’être humain. Ubuntu signifie que vous ne pouvez exister en tant qu’être humain en isolation.  Ubuntu rappelle notre interdépendance. Vous ne pouvez pas être un humain rien que vous seul ; et quand l’on vous reconnaît la qualité d’Ubuntu, vous êtes reconnu et réputé pour votre générosité. Nous nous pensons beaucoup trop souvent juste comme des individus, séparés des uns des autres, alors que vous êtes connectés et ce que vous faites affecte le monde entier. Lorsque vous faites bien, cela rayonne  et cela profite à toute l’ensemble de l’humanité ».

Nelson Mandela, l’ex-Président sud-africain, après ses 27 ans en prison pour défendre la liberté des Noirs avant la sienne propre, met l’accent sur deux points de l’Ubuntu que sont l’hospitalité du peuple noir mais aussi le problème de l’enrichissement personnel. Au lieu d’une définition, il préfère raconter la petite histoire que voici : « Un voyageur à travers un pays s’arrêterait à un village et il n’a pas eu à demander de la nourriture ou l’eau. Une fois qu’il s’arrête, les gens lui donnent à manger, le divertissent ». C’est un aspect d’Ubuntu, mais il y a un autre aspect important. « Ubuntu ne veut pas dire que les gens ne devraient pas s’enrichir. La question est donc : qu’allez-vous faire afin de permettre à la communauté autour de vous d’être en mesure de progresser ? ». Chacun pourra y réfléchir car il s’agit bien de donner un sens à la vie, mais aussi un sens au rôle dans la communauté.