Partage de textes

Origène

Le Christ est ressuscité par la gloire du Père : à notre tour, si nous sommes morts au péché et ensevelis avec le Christ, et si tous ceux qui voient nos bonnes œuvres glorifient notre Père qui est dans les cieux, on dit à bon droit que nous sommes co-ressuscités avec le Christ par la gloire du Père, pour que nous marchions dans la nouveauté de vie.
Mais la nouveauté de vie, qu’est-ce donc ?
C’est que nous déposions le vieil homme avec ses actes et revêtions « l’homme nouveau qui a été créé selon Dieu » et qui « se renouvelle pour une connaissance supérieure selon l’image de Celui qui l’a créé » (Col 3,10). N’allons pas croire en effet que le renouvellement de vie – opéré une bonne fois pour toute comme l’affirme l’Ecriture – suffise à tout : au contraire c’est toujours, c’est chaque jour dirai-je, que cette même nouveauté doit être renouvelée…
Oui le vieil homme vieillit sans cesse et devient plus vieux de jour en jour, mais l’homme nouveau est de plus en plus neuf (2Co 4,16), et il n’est pas d’instant où son renouvellement ne s’amplifie.
Regarde donc ceux qui progressent dans la foi et dont les vertus brillent chaque jour : à leurs bonnes actions, ils en ajoutent sans cesse de meilleures ; par des actes qui leur font honneur, ils montent chaque jour à de plus honorables ; ils s’enrichissent dans l’intelligence, la science, la sagesse ; ce qui auparavant leur semblait difficile à comprendre, ils en viennent à le contempler comme un livre ouvert et en pleine lumière.