Partage de textes

Ronaldo Munoz


Le Royaume de Dieu annoncé et inauguré par Jésus, implique un dynamisme de libération intégrale de l’homme : l’Evangile du Christ concerne l’homme tout entier et la vie humaine dans tous ses aspects. Il n’est pas seulement une revendication de valeurs spirituelles et religieuses ou un message d’espérance au-delà de la mort. Cela est vrai et très important. Mais il ne faut pas le séparer de l’action libératrice du Christ, du don de Dieu et de la vie qui s’adressent à l’homme tout entier. L’Evangile ou le Salut, le Royaume de Dieu ou la Volonté du Père, s’adressent aussi bien à la vocation spirituelle de l’homme qu’à ses besoins matériels, aussi bien à la personne qu’à la communauté humaine, aussi bien à la vie et à la coexistence sur la terre qu’à la vie et à la cité futures…
La connaissance de Dieu nous est donnée avec une dimension vécue et historique : il s’agit d’un Dieu que l’on va connaître et rencontrer surtout dans la vie et dans l’histoire vécue… [Cela revalorise] la vieille tradition biblique d’un Dieu qui se révèle par son action dans l’histoire collective des hommes, d’un Dieu que les hommes reconnaissent à travers les prophéties, par son action et son appel au peuple sur son propre chemin. C’est le même Dieu des « pères » des anciens temps qui atteint le sommet de son action libératrice avec Jésus-Christ, celui qui agit et nous provoque à répondre dans notre propre histoire, celui qui éclaire notre futur avec l’espérance du Royaume à venir.